MONACO : CONFERENCE PLENIERE 2017 DE L'AMADE MONDIALE

201704 004 2769 
©PalaisPrincier


Les 26 et 27 Avril 2017 s’est réunie la conférence plénière de l’AMADE, occasion pour l’association de réunir en Principauté son réseau de partenaires en vue d’échanger sur leurs programmes en faveur de l’enfance, de partager sur les bonnes pratiques et d’évoquer le lancement de nouvelles initiatives.

En ouverture de cette conférence, le Conseil d’Administration de l’AMADE Mondiale, réuni sous la Présidence de S.A.R La Princesse de Hanovre, a souhaité au titre de la programmation 2017 renouveler son appui à un certain nombre de programmes structurants portés par l’association, comme la protection d’enfants accusés de sorcellerie et la démobilisation d’enfants associés aux groupes armés en République Démocratique du Congo, l’accès à l’éducation secondaire de jeunes filles au Burundi ou encore la protection et l’insertion de mineurs migrants non accompagnés en Italie et en Allemagne.

Depuis 2013, année de l’adoption de sa nouvelle stratégie d’intervention, l’AMADE Mondiale a mobilisé un total de 2.076.383 € en faveur d’une vingtaine de programmes dans les domaines de la protection de l’enfance contre la violence l’exploitation et les abus, l’accès à l’éducation, l’accès à la santé ou encore dans le cadre de l’aide d’urgence en faveur des enfants réfugiés ou victimes de catastrophes naturelles. Ces programmes bénéficient directement à présent à près de 50.000 enfants.

Au-delà des programmes en cours, le Conseil d’Administration de l’AMADE Mondiale a souhaité renforcer son intervention dans le domaine de l’accès à l’éducation en initiant au Burundi un projet pilote d’accès à l’éducation digitale. Ce programme qui sera déployé en partenariat avec les ONGs Bibliothèques Sans Frontières (www.bibliosansfrontieres.org) et BRCK (www.brck.com), fleuron de la silicone valley Kenyane, permettra d’introduire au Burundi l’accès à l’éducation digitale au sein du collège d’excellence administré par l’AMADE Burundi ainsi qu’un réseau d’écoles primaires se trouvant à proximité du collège. Dans un pays où l’accès au contenu et la formation des enseignants restent un défi, les solutions technologiques identifiées, utilisées actuellement avec succès en Afrique Anglophone, devraient dans les mois à venir considérablement renforcer la qualité de l’éducation dispensée.

Un second engagement fut pris à cette occasion, celui de répondre à l’appel lancé par les femmes du camp de réfugiés internes de Mungote dans le Nord Kivu à la Présidente de l’AMADE Mondiale en septembre dernier, sur leurs conditions de vie et notamment l’hygiène intime. Après consultations avec le HCR, l’AMADE Mondiale va ainsi introduire au sein de ce camp une unité de production de protections intimes, utilisant des matières premières locales et s’appuyant sur une technologie de fabrication initiée par Technology for Tomorrow (T4T) en Ouganda. L’accès à ces protections, sera mené de pair avec un projet de promotion de l’accès à l’éducation des jeunes filles.

Au Niger, pays délaissé par nombre d’opérateurs, l’AMADE Mondiale renforcera son partenariat en finançant la construction de 8 salles de classes et la réhabilitation de 4 salles de classes.

La Conférence Plénière de l’AMADE Mondiale, réunissant les partenaires de mise en œuvre de l’AMADE Mondiale en vue de partager leur expérience et bonnes pratiques, recueillir les témoignages de bénéficiaires, s’est articulée cette année autour de 3 ateliers portant sur :
- Education : Accès à une éducation de qualité
- Urgence et Post Urgence : Mineurs migrants isolés
- Protection : Enfants des rues et enfants vivants en milieu carcéral

Ces échanges furent notamment l’occasion de recevoir le témoignage courageux de la jeune Cookie. Jeune fille Philippine, issue de la rue, Cookie a connu durant son enfance la drogue et a été victime d’abus. Ancienne bénéficiaire du programme Ecole de Vie de l’association Acay, Cookie a suivi des études de gestion et est maintenant salariée de l’association.

Ces deux jours d’échanges permirent également de recevoir le témoignage du photographe William Dupuy, de retour de la RDC où il a été mandaté par l’AMADE Mondiale en vue de réaliser des portraits photographiques d’enfants bénéficiaires des projets supportés par l’association, notamment de jeunes enrôlés dans les groupes armés. Ces portraits photographiques donneront lieu à une exposition en Principauté courant 2017.

Noella Coursaris, Présidente et Fondatrice de la Fondation Malaika (www.malaika.org), quant à elle, partagea avec les partenaires de l’AMADE son engagement en faveur de la scolarisation de jeunes filles en RDC, pays qu’elle retrouve après une carrière internationale dans le monde de la mode.

Pour conclure, l’AMADE Mondiale a souhaité saluer le travail du réalisateur Sébastien Maitre pour son dernier court métrage « Debout Kinshasa », contant l’histoire du petit Samuel, qui ne pouvant rentrer dans son école faute de souliers, use d’ingéniosités, dont le fameux article 15 ! pour trouver les moyens de contourner cet interdit et retrouver les bancs de l’école.

Pour visionner le reportage : cliquez ici


 






Enfants Syrie

 

Urgence Philippines

 
 

Agenda

 

 

 

 

 
  Inscription
  Publications
 
Site gracieusement hébergé par Monte-Carlo Multimédia
Association agréée par le Ministère d'Etat de la Principauté de Monaco - Loi n°1.355 du 23 décembre 2008 - Arrêté Ministériel n°2010-341 du 8 juillet 2010
Association dotée du statut consultatif auprès de l'UNICEF, de l'UNESCO et du Conseil Economique et Social des Nations Unies,
ainsi que du statut participatif auprès du Conseil de l'Europe
© AMADE 1963-2017

Liens | Mentions légales | Newsletter | Contact